Les 2002 du domaine Henri germain

Avril 2004

 

 On commence par les 2002 sur futs. Ils sont prts ˆ tre mis en

 bouteille dans les jours et les semaines qui viennent et ils ont un

 charme fou. Un beau millŽsime avec des vins parfumŽs, concentrŽs,

 droits, longs et un touchŽ de bouche trs veloutŽ. Bref, des vins qui

 combinent un charme immŽdiat avec la structure tanin/aciditŽ qui leur

 permettra de vieillir.

 

 meursault 2002 : trs joli meursault, fruitŽ, fin, long.

 

 meursault chevalires 2002 : le domaine vient de faire l'acquisition

 d'une nouvelle parcelle et nous goutons sŽparŽmment la nouvelle et

 l'ancienne. Deux vins assez diffŽrents dont les qualitŽs sont

 complŽmentaires. La premire cuvŽe a un nez trs expressif et une belle

 longueur ; la deuxime une bouche veloutŽe et plus dense. Cela donnera

 un vin de grand plaisir, permettant d'attendre les suivants.

 

 Limozin 2002 : la classe au-dessus du chevalire. Superbe

 concentration, du gras, mais sans mollesse, beaucoup de persistance.

 Superbe.

 

 Charmes 2002 : quand j'ai dŽcouvert la cuvŽe il y a 8 ans, des vignes

 trs jeunes (5ans) entraient pour un tiers dans la composition du vin

 et le charmes Žtait toujours infŽrieur au limozin. DŽsormais, on a

 affaire ˆ un trs beau vin, trs charmes justement, avec du volume en

 bouche, beaucoup de gras et dŽjˆ trs flatteur.

 

 Perrires 2002 : THE WINE. Une cuvŽe exceptionnelle. Nez de poire et

 d'amande trs fin et intense. En bouche, la volume, et le gras d'un

 Batard avec la minŽralitŽ et la finesse qui soutiennent comme il faut

 cette matire superlative. Du velours de chardonnay, de la quintessence

 de meursault, du plaisir absolu. Il n'y a que 3 pices de ce nectar,

 pour les clients anciens et fidles : na !

 

 Chassagne-morgeot 2002 : un trs beau vin, sur une gamme aromatique

 assez diffŽrente des meursault, avec des notes d'abricot et de pche

 qui Žvoquent un condrieu. Belle matire, du volume, de la rondeur et

 comme toujours de la droiture. Long, de garde comme les trois vins

 prŽcŽdents.

 

 On passe aux rouges :

 

 Chassagne-montrachet : un "simple" village, mais quel plaisir ! nez

 fruitŽ et ŽpicŽ, bouche pleine, gourmande, veloutŽe, parfumŽe.

 Excellente affaire.

 

 Meursault clos des mouches (un monopole du domaine, parcelle rŽcemment

 acquise) : dŽlicat, fin, complexe, gourmand, avec des tanins moins

 prŽsents que le chassagne. Trs volnay en fait.

 

 Beaune-bressandes : la gŽnŽrositŽ des bressandes, avec un nez ŽpicŽ, du

 fruit, des notes rŽglisŽes. L'attaque est franche, charmeuse, sur le

 fruit, mais on sent ensuite beaucoup de volume et une grosse prŽsence

 tannique. Superbe.